Calembour

« L’ivresse »
Le comité éditorial de Calembour, la publication étudiante de l’AÉDF, est heureux de lancer son premier appel de textes de l’année sous le thème « Ivresse ».Pour cette nouvelle publication nous voulons lancer le thème de l’ivresse. Vous avez sûrement déjà connu au moins une fois les effets que l’alcool peut avoir sur vous, que ce soit lors d’un nouvel an baigné au champagne ou d’une soirée étudiante célébrant la fin de la session. Et généralement… dans ces moments- là, tous nos sens sont troublés, notre perception de la réalité change et naît parfois même une nouvelle vision du monde – pour les plus philosophes d’entre nous ! Pourtant, cette excitation euphorique aux effets surréalistes n’a pas pour seule cause le vin ou les shooters mais bien d’autres phénomènes, beaucoup plus abstraits, comme l’amour, la volupté ou le désir. L’ivresse connaît donc bien des aspects, tous perçus de manière unique par chaque individu.

Et vous ? De quelle passion vous enivrez-vous ?

 « Il faut être toujours ivre. […] Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. »

Charles Baudelaire – Le Spleen de Paris, XXXIII

Pour que vos textes inspirés du thème choisi soient retenus, assurez-vous qu’il s’agisse soit :

– d’un poème;

– d’une nouvelle (800 à 1000 mots) ;

– d’un texte ou essai en prose, incluant des textes de réflexion d’opinion ou d’idées (300 à 600 mots);

– d’un calligramme.

Si vous le désirez, vous pouvez aussi joindre avec votre texte une illustration de votre création.
La date limite pour soumettre vos textes est le vendredi 3 novembre 2017.

Notez que la sélection des textes par le comité éditorial se fera de façon complètement anonyme, il importe donc que vous n’ajoutiez pas votre nom à votre texte.

Une fois votre composition terminée, vous pouvez l’envoyer à l’adresse suivante : aedf.calembour@artsuottawa.ca.

Pour toute question en lien avec Calembour, prière d’écrire à l’adresse courriel qui apparaît plus haut.

À vos plumes!

* Notez que nous ne faisons ici en aucun cas la promotion de l’alcool, il s’agit ici d’exploiter le thème de l’ivresse comme étant un état où notre esprit est troublé par une quelconque passion.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s